mardi 27 février 2018

A table!


Pour 2018, j'ai envie de couture utile (j'en parlais ici) et qui nous permette de réduire nos déchets tant qu'à faire!

Nous avions besoin de serviettes de table à assortir à notre nouvelle nappe : les voici!


Elles sont doublées, ce qui permet de ne pas faire d'ourlet (#teamfeignasse) et de faire des serviettes uniques en jouant sur les associations de tissu. L'idée m'est venue en tombant par hasard sur cet article.


C'était une bonne occasion de terminer mes coupons style "origami nordique" que j'avais déjà utilisé pour le carnet à dessin d'Anaïs, les bavoirs des bébés de mes copines, la robe de Charline et les housses de matelas des poupées... C'est dingue tout ce qu'on peut faire avec 1 mètre de tissu!!


Bientôt, les sacs en tissu pour le marché ou bien les couvre-plats, à moins que je ne recommence à coudre un peu pour moi... On verra bien :)

dimanche 28 janvier 2018

Carnet à dessin revisité


Agathe m'a demandé il y a quelques semaines si je pouvais coudre un carnet à dessin pour son petit garçon de 4 ans.
J'en avais déjà cousu 2 ou 3 grâce au tuto Mon petit carnet à dessin mais j'ai eu envie de l'adapter un peu...

J'ai conservé les mêmes dimensions - un format A5 - que je trouve très pratique : le carnet ne prend pas trop de place et est bien adapté à la taille des enfants.

Ce qui me semblait bien, c'était de pouvoir emmener des ciseaux, des crayons de taille différentes et d'avoir un petit espace pour ranger quelques gommettes / autocollants. J'ai transformé l'espace pour ranger les crayons en trousse et j'ai ajouté une poche supplémentaire pour glisser des gomettes.

Voici le résultat du premier test:



Dans la seconde version - la version définitive - j'ai ajouté un petit rabas pour fermer le carnet. Avec les 3 ou 4 épaisseurs de tissu, il était difficile de poser les pressions aux extrémités. Ce système de fermeture est donc plus adapté.




Dernière modification, j'ai ajouté une épaisseur de ouatine mais pas de rembourrage polyester, ainsi le carnet est plus fin et ne gondole plus.

Et voilà, un joli cadeau pour le fiston de ma copine!

Maintenant, il ne reste plus qu'à en confectionner un troisième pour ma deuxième fille :)

lundi 22 janvier 2018

Les bavoirs qui venaient du Nord


La période post fêtes a déclenché chez moi une production frénétique de bavoirs.

Après les bavoirs anti-bavouille, voici la suite de ma production, côté pile et côté face!



J'ai trouvé ces tissus d'inspiration scandinave ou origami - c'est comme on veut - au printemps dernier chez Mondial Tissus.
Ils étaient destinés à la réalisation d'une série de coussins pour la chambre des filles... et comme souvent il en a été tout autrement!
Vous les trouverez ici ou encore ici.

Comme je l'expliquais dans mon article précédent, je me suis pris les pieds dans le tapis entre les différents cadeaux que j'avais prévu de faire. Maxime a récupéré le cadeau d'Arthur qui a lui-même récupéré le cadeau d'Edgar et Edgar a récupérer celui d'Arthur. Pas sûre que vous ayez tout suivi...

Le grand gagnant de ce méli-mélo est au final l'adorable Edgar - mon filleul d'amour ;) - qui va recevoir 3 bavoirs et le petit sac coordonné bien pratique pour transporter ses petits affaires.




J'utilise d'habitude des tissus beaucoup plus colorés que ceux-ci, mais je trouve le résultat très doux et plutôt sympa.

J'ai fait des infidélités à Alice et je me suis basée cette fois sur le patron de l'Etoile de Coton pour réaliser les bavoirs - à vrai dire, un bavoir reste un bavoir et le patron n'est pas très différent :)

Pour le sac, je suis toujours le tuto de Mes Petites Coutures mais en agrandissant les dimensions, il est ici en 27 par 32.
J'ai également investi dans une pince KAM et je me demande pourquoi j'ai hésité si longtemps car c'est vraiment super pratique!


mercredi 17 janvier 2018

Les bavoirs anti-bavouille


Nous avons fêté les 1 an de Maxime le week-end dernier, l'occasion de la gâter avec quelques petites cousettes maison!

Pour la petite histoire, pendant les vacances de Noël, j'ai cousu une série de petits bavoirs pour les bébés de notre entourage.
C'est en arrivant chez nos amis que je me suis aperçue que nous n'avions pas pris le bon paquet...

Maxime a donc reçu le cadeau prévu initialement pour le fils d'une de mes collègues :(



Malgré cette déconvenue, ces petits bavoirs lui vont très bien! Ouf...


Patron gratuit l'Etoile de Coton
Coupons Frou-Frou ici et / éponge Tissus Reine

A bientôt!

jeudi 11 janvier 2018

2018 : on maintient le Cap Zéro Déchet !


Tout d’abord, je vous souhaite une douce et belle année 2018 ! 

Comme chaque année à cette période, j'ai de grandes ambitions couturesques, mais bien souvent l'année ne se déroule pas du tout comme je l'avais imaginée…
 

Un bon exemple reste le flop total de ma garde-robe capsule 2017: entre les photos non prises et les projets non cousus, je suis très loin du compte!
L'année 2017 a surtout été marquée par un nouveau déménagement - le 3ème en 4 ans ! – avec à la clef une incroyable amélioration de notre qualité de vie. 
Ce grand bond en avant nous a bien occupés entre travaux, déco, bricolage et jardinage et m’a tenue éloignée de ma MAC.
L’envie de coudre est revenue petit à petit, notamment avec la réalisation d’accessoires pour la maison, mes filles et les bébés qui ont pointés le bout de leur nez !





Bavoirs toujours d'après le tutoriel de Mes Petites Coutures
Snood d'après les tutos de Laisse Lucifer

Cette année, plutôt que de me fixer un programme de couture ambitieux, j’ai décidé de maintenir le cap du zéro déchet en alliant couture & zéro déchet.
  
Non, je n’ai pas décidé de vivre sans frigo, ni de ne rien acheter de neuf pendant un an ou encore de réduire mes déchets à la taille d’un bocal (même si ce sont des objectifs fort louables!) ; j'ai plutôt décidé de continuer à mettre en œuvre au quotidien des alternatives zéro déchet enthousiasmantes !

Une de mes grandes joies de l’année 2017 est d’avoir supprimé l’essuie-tout grâce à une série de 12 essuie-tout lavables et très mignons. Cela peut sembler bête mais j’en suis très fière J



Je me suis donc concoctée un petit programme pour 2018 qui cible principalement la cuisine.

Mon principal allié sera le livre Créations Zéro Déchet de Camille Binet-Dezert @lilacam, découvert grâce à la boîte à mystères (merciiii !).





C'est exactement le type d'ouvrage que je recherchais. La plupart des créations proposées dans ce livre peuvent se trouver sur internet mais le fait que tout soit regroupé dans un seul et même ouvrage me convient bien. 


Voici donc le programme pour 2018:


- Supprimer les serviettes en papier pour les invités >> Coudre un stock de serviettes en tissu

- Supprimer le plastique étirable >> Coudre des couvercles en tissu enduit pour recouvrir les plats et faire des carrés cirés pour envelopper les sandwichs

- Trouver une alternative aux éponges >> Après quelques recherches, je pense avoir trouvé mon bonheur à la Trésorerie

- Remplacer les sacs en papier du marché par des sacs en tissu >> Coudre une petite dizaine de sacs à vrac

A très bientôt!



Pour plus d'infos sur le zéro déchet et tout ce qui tourne autour d'une vie plus verte, il y a bien sûr le blog de Natasha, auteur du blog Les Echos Verts.

Et quelques articles sur mes petits pas des années précédentes:
My natural home
Mes résolutions écolo de 2015
Lamazuna, vous connaissez?
Limiter ses déchets à la pause déj
Petites choses
La salle de bains zéro déchet ou presque 

mardi 26 décembre 2017

Dernières cousettes de l'année...

Derniers jours pour vous montrer les dernières petites coutures de l'année. Rien de bien transcendant ces deux derniers mois. 
Espérons que 2018 démarre sous de meilleurs hospices côté couture :)


// La blouse Inès


J'ai découvert la blouse Inès de Citronille grâce à Sandra, du blog By Sandra's Hand. 
J'étais hyper excitée à l'idée de réaliser ce modèle et au final, je suis un peu déçue du rendu.



J'avais choisi de la réaliser en viscose. Au départ, elle était destinée à une jupe : j'aurais mieux fait de rester sur mon idée de départ ...
Le choix du tissu n'était pas bon car les volants ne tiennent pas bien et le dos n'est pas très beau. Il aurait mieux fallu que je prenne une cotonnade.

Je n'ai pas fait les boutonnières car tout passe très bien par la tête. A la lecture de l'article de Sandra, cela vaudrait le coup effectivement de descendre l'encolure de 3 cm.






Je l'ai réalisé en taille 36 - la première taille proposée par Citronille. 
Les manches sont également trop larges. Depuis j'ai ajouté des bracelets de manches mais ce n'est pas vraiment mieux.



En synthèse, cette blouse a un gros potentiel placard!!


// Le T-shirt Plantain


J'ai aussi voulu coudre le t-shirt Plantain de Deer and Doe. Un véritable désastre pour le devant... il était tellement décolleté qu'importable. Il a fini au recyclage direct!

Définitivement je crois que les patrons Deer and Doe ne sont vraiment pas adaptés à ma morphologie. Il faut que je me fasse une raison:)



// Le short Châtaigne #4 


J'ai aussi réalisé un short châtaigne en velours milleraies noir, mon 4ème! Il me plaît beaucoup, je me suis vraiment appliquée avec des petits détails sympa comme les fonds de poche en liberty. 



Mais bon, je sais pas si c'est l'approche de la quarantaine (!) mais je le trouve un peu court. Je l'ai raccourci de 3 cm comme les précédents, mais là je le trouve un peu juste.





Donc si 5ème short il y a, il sera plus long!

A la lumière de cet article, je dirais que novembre a vraiment été le mois de la loose niveau couture !

mercredi 20 décembre 2017

La salle de bain zéro déchet... ou presque!

Le zéro déchet, oui ce sujet très bobo et à la mode ... est néanmoins un sujet qui m'intéresse depuis maintenant quelques années!
Cet article est l'occasion de faire un bilan de nos progrès en matière de réduction de nos déchets. Je dis bien "réduction" et pas "zéro", hein... !

Un peu de littérature...

L'été 2016, j'ai lu avec grand intérêt le livre Zéro Déchet de Bea Johnson. C'est un des ouvrages "de référence" en matière de réduction des déchets mais également de mode de vie minimaliste.

Le credo de Bea Johnson est de 1) refuser 2) réduire 3) réutiliser 4) recycler 5) composter.

Cette démarche est très intéressante car elle met le refus en premier, chose à laquelle je n'avais pas pensé.
J'ai l'habitude de beaucoup trier, de recycler mais effectivement si on commence par ne pas faire entrer chez soi des objets jetables et /ou inutiles, cela signifie moins de tri et moins de déchets... c'est très logique, tout ça!!

En parallèle j'avais suivi avec attention le Défi vert proposé par Natasha du blog Les Echos Verts (le travail qu'elle réalise sur son blog est juste formidable) sur la salle de bain zéro déchet. Tout cela date un peu...

Toutefois, faire le point un an après permet : 
1) d'avoir terminé ses stocks
2) d'identifier si de nouvelles pratiques se sont réellement instaurées... ou pas!

Le bilan, 1 an après :

#1 - Abandonner les gels douche et shampoings en bouteilles pour des solutions solides

La transition a été facile, les savons saponifiés à froid (SAF) sentent super bons, ma peau est mieux hydratée, celle des enfants moins agressée. Pour le shampoing, nous utilisons les cannelés Lamazuna ou les galets Pachamamaï.
Les filles ne se sont pas posées de question et sont toujours impatientes d'essayer un nouveau savon!
Le fait que j'ai les cheveux courts a largement facilité les choses.
Thomas a suivi sans se poser de question non plus - bien qu'il nous ait ramené un Petit Marseillais il y a quelques semaines... bouh!


#2 -  Remplacer ma crème de jour et mon nettoyant visage par une huile végétale et un macérat

Là, la transition a été plus compliquée et n'est pas terminée. L'huile et la crème n'ont pas la même texture et la sensation de l'huile sur la peau est particulière au départ.
J'en ai testé différentes sortes (noyaux d'abricot, argan, noix de coco) et des macérats (rose, ...) et même si je trouve que l'huile rend ma peau plus souple et lumineuse, je n'ai pas réussi à abandonner complétement mes anciens produits.
Je me pose la question de revenir à une crème hydratante, l'huile ayant tendance à faire apparaître des petits blancs sur ma peau.
Par contre, Thomas a adopté l'huile de noyaux d'abricots et en est très satisfait!

#3 - Trouver une alternative aux déodorants vendus dans les magasins bio ou le deo maison

Après quelques recherches sur internet, j'ai testé le déodorant solide de Pachamamaï qui me convient parfaitement. Je l'utilise depuis 1 an sans problème.

#4 -  Remplacer les soins du visage par des soins maison minute

Je fais très peu de soins. En moyenne une fois par mois je fais une exfoliation du visage avec du sel et de l'huile de coco. Avec l'arrivée de l'hiver, j'ai racheté un masque hydratant de la marque Avène... Bouh, c'est mal!
Je me suis offert le guide de la Slow Cosmétique de Julien Kaibeck qui apporte pas mal d'infos et permet d'y voir un peu plus clair sur les cosmétiques naturels sans pour autant y passer des heures.


#5 - Trouver une alternative au lait corporel pour ma peau sèche.

J'utilise le beurre de cacao solide de Lamazuna mais je trouve qu'il part (trop) vite, notamment par rapport à son prix. Je vais tester une alternative proposée par Natasha lors de ma prochaine commande sur Slow Cosmétique.

#6 -  Utiliser du maquillage bio

Je me maquille très peu et uniquement pour le travail. J'attends que mes produits soient terminés pour passer à des alternatives bio.

#7 -  Utiliser des cotons lavables

Rien de nouveau sous le soleil, j'utilise les mêmes cotons lavables depuis 2 ans. Ils tiennent bien le choc mais deviennent un peu rêches à l'usage. Peut-être que je m'en ferai des nouveaux avec une vieille serviette :)

#8 -  Utiliser des brosses à dents recyclables

Après quelques problèmes dentaires, j'avais acheté une brosse à dent électrique il y 3 ans... Je l'utilise toujours mais lorsque nous partons en voyage, nous préférons utiliser des brosses à dents "manuelles", bien plus légères.
Pour partir au Sri Lanka, j'avais acheté la superbe brosse à dents de Lamazuna qui est conçue à partir de matière naturelle et dont la brosse de déclipse et est recyclable. Bien contente de cet achat, j'en ai offert une à Thomas.

En synthèse



Nos habitudes ont changé mais je n'ai pas encore trouvé la bonne formule pour mon visage. Les produits que nous utilisons sont plus sains et génèrent peu de déchets mais il faut rester vigilants pour ne pas se faire envahir de nouveau!

Nos produits cosmétiques prennent moins de place et notre trousse de toilette est beaucoup plus légère lorsque nous partons en vacances. Pour nos vacances au Sri Lanka, nous avions une trousse de toilette pour 4!

Et la suite?


D'ici la fin de l'année, il me reste encore quelques étapes à franchir pour en avoir terminé avec la salle de bains:
# Trouver une alternative pour le dentifrice: celui de Pachamamai ne m'a pas ravie. Je pense essayer celui de Lamazuna prochainement.
# Ne plus utiliser DU TOUT de coton tiges, surtout depuis que j'ai compris comment utiliser l'oriculi
# Trouver des soins du visage mieux adaptés à ma peau


Et en 2018, on s'attaque à la cuisine!