mercredi 29 avril 2015

Le recyclage de la robe Sureau...

Attention, beaucoup de blabla, pour les photos c'est plus bas...

J'ai commencé à coudre en août 2014 avec un bouquin [niveau très grande débutante]. Jusque là coudre ne m'avait jamais intéressée, je n'avais jamais vu une canette de ma vie ni un découd vite...
Mais je me suis lancée avec l'envie de faire des accessoires: pochettes, trousses, housse de coussins, etc mais des vêtements vraiment pas, ça me semblait beaucoup trop compliqué à réaliser.

Et puis, j'ai fait une robe pour chacune de mes filles et je me suis inscrite à un cours de couture en janvier dernier avec l'idée de pouvoir partager cet engouement avec d'autres personnes car je me sens parfois un peu seule derrière ma machine à coudre.
Résultat: on était deux élèves, du point de vue social, c'était un peu raté!!

Comme il me fallait un patron pour ce cours, j'ai choisi - sans aucune originalité ;) - celui de la robe Sureau de Deer and Doe.

Je ne me suis bien évidemment PAS posé les questions du type: est-ce que ce modèle me plaît vraiment? est-ce qu'il correspond à ma morphologie? à ce que j'aime porter? BIEN SÛR QUE NON! 
Car maintenant je sais que:
- je préfère les jupes aux robes
- je n'aime pas trop les manches 3/4... j'ai froid aux avant-bras et quand on met un gilet les manches se perdent au fond
- j'ai une morphologie en H et un (petit) bonnet A et que cette robe est davantage adaptée à une morphologie en sablier et à un bonnet C ...

Ensuite, il a fallu choisir le tissu. Comme je ne me posais toujours pas trop de questions, j'ai voulu prendre du chambray bleu. Tiens, tiens, ça vous dit quelque chose?? Oui, c'est exactement le modèle proposé sur le site Deer and Doe... aucune originalité, oui, je sais... Bref, évidemment je n'ai pas trouvé de chambray alors je me suis rabattue sur un lin bleu-gris.

Et je ne me suis bien évidemment PAS posé les questions du type: est-ce que j'aime porter du lin? est-ce que le bleu-gris fait partie des couleurs que je porte régulièrement? BIEN SÛR QUE NON!

Car maintenant je sais que:
- je n'aime pas porter du lin car ça se froisse à mort
- en Écosse, on n'a jamais assez chaud pour se dire qu'on porterait bien du lin
- le bleu-gris ne fait pas partie de ma palette de couleurs: le navy oui, le gris oui mais pas le bleu-gris...

Autant dire que c'était mal parti :)

Je vous montre le résultat mais je n'en suis pas franchement ravie.


Les fronces du corsage étaient ratées, le corsage baillait malgré un ajustement pour petite poitrine... Pourtant l'ajout du col Claudine était plutôt réussi, la longueur était bonne mais vraiment je savais que je ne la porterais pas, alors... je l'ai recyclée!!!

Et voilà comment ma robe Sureau s'est transformée en deux chapeau-cloche et une robe tablier.

CHAPI CHAPO

- Les chapeaux sont issus du livre Basiques pour petites filles de Yuki Araki.
 

Le premier (ci-dessus) avec une doublure Michael Miller (je crois) en taille 52 pour la plus grande.

Le deuxième (ci-dessous) avec une doublure Petit Pan (chutes de la blouse Mara faite ici) en taille 50. L'idée du petit lien en cuir est très mignonne mais avec des enfants, on oublie!!


ROBE TABLIER

- La robe tablier (ou robe chasuble) est issue du livre Intemporels pour Enfants, joli livre que Denis et Lina m'ont offert lors de leur venue à Édimbourg.
J'étais plutôt partie sur une jupe mais la grande a tout de suite déclarée qu'elle voulait cette robe à cause des bretelles et de la bavette... J'avais encore assez de tissu alors je me suis lancée.

Ce modèle est simple à réaliser et elle l'adore.

 
J'ai taillé un 4 ans et j'ai raccourci la robe de 4 cm, parce que la miss n'est pas grande et aussi parce que je n'avais pas assez de tissu ;)
J'ai remplacé l'ourlet par un ourlet avec un biais rapporté. J'ai (à nouveau) suivi les instructions de la jupe Mini Perle de Ivanne S. et c'est vraiment ultra rapide à faire.

Par contre, j'ai galéré sur une des deux bretelles - dite "la bretelle maudite" - sur laquelle je n'arrivais pas à faire la boutonnière. Un truc de malade, je faisais un test à côté, ça marchait, je passais sur ma bretelle, ça faisait des gros pâtés... J'ai fait ça 3 fois et bon finalement j'ai réussi à faire un truc à peu près correct (mais pas à la bonne hauteur) et j'ai mis les boutons à l'intérieur pour cacher la misère :(


Et voilà!

mardi 21 avril 2015

Mini short Châtaigne!


 J'ai suivi au premier trimestre un cours de "Dressmaking" au Edinburgh Contemporary Crafts.
Je dois reconnaître que ce n'est pas indispensable mais ça m'a donné davantage confiance en moi, j'ai appris à mieux repasser - ce qui fait une réelle différence - et ça m'a également permis d'assimiler le vocabulaire "couturesque" in english [déjà qu'en français, ce n'est pas toujours évident...]

Attention, ça ne rigole pas...

Comme nous n'étions que deux élèves, j'ai eu le temps de réaliser la robe Sureau (petit désastre) dont je parlerais prochainement et en partie... le short Châtaigne que voici!



Ce short est hyper confortable, j'adore les deux plis sur le devant et j'en suis ravie même si je le trouve peut-être un peu court. Il semble un peu hors saison, à l'heure où tout le monde sort ses gambettes en France mais les températures sont sensiblement inférieures à Édimbourg!

Pas de difficulté, il faut dire que c'est un patron pour débutant. Ah si, le revers à petits points invisibles... Et bien, oui mais c'est quoi des petits points invisibles??? Donc recherche sur Google, je tombe sur pleins de blogs précisant "je me suis appliquée pour coudre le revers à points invisibles"... Bref, je n'étais pas plus avancée! J'ai fini par aller chez Coupe Couture et comprendre qu'il fallait faire un point chausson... J'ai donc fait une petite photo, si jamais quelqu'un se pose un jour la même question que moi - avec du fil contrastant pour l'exemple, hein... non je n'ai pas cousu mon revers au fil blanc, je débute mais quand même!




Le tissu présente une alternance de rayures bleues et vertes. Je pensais au départ faire la jupe Adrienne - version hiver - du livre un été de couture et puis finalement, je le visualisais bien en short ce tissu.
D'ailleurs, la fameuse jupe Adrienne, je me demande si je vais finir par la coudre. Le bout de chambray que j'avais mis de côté pour elle n'est pas suffisamment large... je vais peut-être tenter le coup, il y aura un peu moins de fronces et c'est tout... Mais j'hésite... Prise de tête

Bref, retour au short Châtaigne, porté cette fois-ci:



Les modifications
J'étais partie sur un 38 pour la taille - sur la base de mon expérience de la robe Sureau - et 34 pour les hanches mais après réalisation de la toile, le 38 était bien trop large et j'ai donc fait un 36 pour la taille et 34 pour les hanches. Au final, je le porte plutôt taille basse donc je me demande si un 34 n'aurait pas été suffisant.
Sur la base de la toile, je voulais raccourcir de 6cm mais au final je ne l'ai raccourci que de 5cm et c'était bien suffisant sinon j'aurais vraiment eu l'impression de porter une culotte (pas la grande claaasse)... Je n'avais pas réalisé le revers sur ma toile,ce qui raccourcissait le short d'1,5cm supplémentaire - oups...
Comme mon short devenait très mini-mini, j'ai dû réduire la largeur du revers de 2cm et retailler ensuite les poches pour qu'elles ne ressortent sous le revers... J'ai bien cru que je n'allais pas pouvoir le mettre tellement il devenait court!
Sur les conseils de Katie, j'ai fait une doublure mais je me demande s'il y avait vraiment un intérêt...




Les petites satisfactions
Mon premier zip invisible avec le pied à fermeture éclair invisible: so easy!
Par contre, je ne me suis pas prise la tête sur les raccords des rayures... ça ne me semble pas trop choquant mais à faire une prochaine fois! Le bec en V sur le devant n'est pas suffisamment nickel mais je pense que je chipote un peu. Et puis, on devine un peu trop le vert de la doublure mais j'aime tellement ce tissu que ça ne me gêne pas.

Fournitures
- le tissu est un mélange coton laine qui vient une fois encore de la petite boutique de mon quartier The Dress Fabric Company, en solde à £5,5 le mètre. Je pense que j'ai utilisé un peu moins d'un mètre.
- ceinture, intérieur des poches: chutes de la jupe qui tourne de Miss C.
- doublure viscose navy: £3.5
- zip: £2?

Et j'ai bien envie d'en coudre un autre pour l'été...



mardi 7 avril 2015

Hep Mamzelle!


Voici le modèle Mademoiselle de Aime comme Marie. J'ai fait une fixette "col Claudine" ces deux derniers mois, ce qui m'a poussée à ajouter également un col Claudine sur ma robe Sureau - que je vous montrerai bientôt, même si je n'en suis pas très fière, elle va d'ailleurs finir au recyclage je pense... Une concentration de mauvais choix cette robe :(

Bref, revenons à cette jolie blouse: un coup de cœur donc, comme sa copine la Midinette (la jupe), et puis après un gros doute: est-ce que ça n'allait pas faire un peu trop "versaillais" tout ça??? D'un autre côté, je n'arrivais pas l'imaginer autrement que toute blanche et je n'avais pas envie de jouer un contraste trop fort pour le col et les poignées...


Cette demoiselle est toute blanche avec un passepoil gris et un biais à petit pois, histoire de casser l'aspect trop "immaculé". Et elle me plaît beaucoup, à porter avec un jean et des bottines/ bottes pour éviter le look versaillais justement; désolée pour les habitants de cette jolie ville de Versailles mais j'ai dû mal à décrire autrement ce style un peu scout catho... peut-être look Jacadi ou style BCBG?? Bref, passons aux photos... Crispée, moi?? C'est rien de l'écrire!

 

Les petites satisfactions:
- La pose du passepoil sur les poignées est bien réussie, un peu moins sur le col qui ne fait d'ailleurs pas très symétrique sur les photos...mmmh, passons
- La pose du biais sur l'encolure: j'ai dû m'y reprendre à deux fois, je n'avais pas très bien compris les instructions du premier coup. Pour une deuxième pose de biais, je suis contente du résultat et s'il se voit un peu, je trouve ça plutôt joli!



Fournitures:
- J'ai taillé un S et j'ai pris 1,50 m de tissu au lieu de 2m: c'était suffisant et il m'en restait un peu. Tissu qui vient d'une petite boutique de mon quartier The Dress Fabric Company, pas forcément donné : £14
- Pour le biais et le passepoil, j'ai pris 2,5 m de chaque. Acheté chez Edinburgh Fabrics mais je ne rappelle plus du prix, disons £5 grand max.


Concernant les patrons Aime comme Marie:
(+) Ceux que j'ai testé jusqu'à présent - Midinette et Mademoiselle - m'ont vraiment donné satisfaction: la coupe correspond bien à ma morphologie (ce qui simplifie grandement les choses) et les explications sont claires. 

(-) Lorsque j'ai reçu mes patrons, j'avoue que j'ai été un peu dubitative. J'ai trouvé (et je trouve toujours) le packaging et la présentation des patrons pas du tout attrayante et un peu "cheap" pour le prix.
D'un autre côté, les vêtements que j'ai cousu avec les patrons Aime comme Marie sont nickel et je les porte. Est-ce que ce n'est pas le plus important au final?


Un p'tit mot concernant l' "Affaire du Plagiat":
Pour info, la créatrice Marie est soupçonnée d'avoir plagié un patron japonais existant pour son modèle de chemise pour homme Mister. Je me sens un peu obligée d'en toucher deux mots car, si tel est le cas, c'est un délit et il doit être puni comme la loi le prévoit. A ce jour, il ne me semble pas qu'il ait été prouvé officiellement qu'il y a plagiat.  
Alors que faire? Je n'achèterai pas le patron en question tant que nous n'en saurons pas plus - plagiat ou pas plagiat - mais je ne m'interdis pas d'acheter ses autres patrons, pour le moment du moins.
Pourquoi? Parce que créer son entreprise est un pari difficile et osé et je souhaite soutenir les créateurs de patrons indépendants qui rendent la couture accessible à tous. Affaire à suivre...