mardi 26 décembre 2017

Dernières cousettes de l'année...

Derniers jours pour vous montrer les dernières petites coutures de l'année. Rien de bien transcendant ces deux derniers mois. 
Espérons que 2018 démarre sous de meilleurs hospices côté couture :)


// La blouse Inès


J'ai découvert la blouse Inès de Citronille grâce à Sandra, du blog By Sandra's Hand. 
J'étais hyper excitée à l'idée de réaliser ce modèle et au final, je suis un peu déçue du rendu.



J'avais choisi de la réaliser en viscose. Au départ, elle était destinée à une jupe : j'aurais mieux fait de rester sur mon idée de départ ...
Le choix du tissu n'était pas bon car les volants ne tiennent pas bien et le dos n'est pas très beau. Il aurait mieux fallu que je prenne une cotonnade.

Je n'ai pas fait les boutonnières car tout passe très bien par la tête. A la lecture de l'article de Sandra, cela vaudrait le coup effectivement de descendre l'encolure de 3 cm.






Je l'ai réalisé en taille 36 - la première taille proposée par Citronille. 
Les manches sont également trop larges. Depuis j'ai ajouté des bracelets de manches mais ce n'est pas vraiment mieux.



En synthèse, cette blouse a un gros potentiel placard!!


// Le T-shirt Plantain


J'ai aussi voulu coudre le t-shirt Plantain de Deer and Doe. Un véritable désastre pour le devant... il était tellement décolleté qu'importable. Il a fini au recyclage direct!

Définitivement je crois que les patrons Deer and Doe ne sont vraiment pas adaptés à ma morphologie. Il faut que je me fasse une raison:)



// Le short Châtaigne #4 


J'ai aussi réalisé un short châtaigne en velours milleraies noir, mon 4ème! Il me plaît beaucoup, je me suis vraiment appliquée avec des petits détails sympa comme les fonds de poche en liberty. 



Mais bon, je sais pas si c'est l'approche de la quarantaine (!) mais je le trouve un peu court. Je l'ai raccourci de 3 cm comme les précédents, mais là je le trouve un peu juste.





Donc si 5ème short il y a, il sera plus long!

A la lumière de cet article, je dirais que novembre a vraiment été le mois de la loose niveau couture !

mercredi 20 décembre 2017

La salle de bain zéro déchet... ou presque!

Le zéro déchet, oui ce sujet très bobo et à la mode ... est néanmoins un sujet qui m'intéresse depuis maintenant quelques années!
Cet article est l'occasion de faire un bilan de nos progrès en matière de réduction de nos déchets. Je dis bien "réduction" et pas "zéro", hein... !

Un peu de littérature...

L'été 2016, j'ai lu avec grand intérêt le livre Zéro Déchet de Bea Johnson. C'est un des ouvrages "de référence" en matière de réduction des déchets mais également de mode de vie minimaliste.

Le credo de Bea Johnson est de 1) refuser 2) réduire 3) réutiliser 4) recycler 5) composter.

Cette démarche est très intéressante car elle met le refus en premier, chose à laquelle je n'avais pas pensé.
J'ai l'habitude de beaucoup trier, de recycler mais effectivement si on commence par ne pas faire entrer chez soi des objets jetables et /ou inutiles, cela signifie moins de tri et moins de déchets... c'est très logique, tout ça!!

En parallèle j'avais suivi avec attention le Défi vert proposé par Natasha du blog Les Echos Verts (le travail qu'elle réalise sur son blog est juste formidable) sur la salle de bain zéro déchet. Tout cela date un peu...

Toutefois, faire le point un an après permet : 
1) d'avoir terminé ses stocks
2) d'identifier si de nouvelles pratiques se sont réellement instaurées... ou pas!

Le bilan, 1 an après :

#1 - Abandonner les gels douche et shampoings en bouteilles pour des solutions solides

La transition a été facile, les savons saponifiés à froid (SAF) sentent super bons, ma peau est mieux hydratée, celle des enfants moins agressée. Pour le shampoing, nous utilisons les cannelés Lamazuna ou les galets Pachamamaï.
Les filles ne se sont pas posées de question et sont toujours impatientes d'essayer un nouveau savon!
Le fait que j'ai les cheveux courts a largement facilité les choses.
Thomas a suivi sans se poser de question non plus - bien qu'il nous ait ramené un Petit Marseillais il y a quelques semaines... bouh!


#2 -  Remplacer ma crème de jour et mon nettoyant visage par une huile végétale et un macérat

Là, la transition a été plus compliquée et n'est pas terminée. L'huile et la crème n'ont pas la même texture et la sensation de l'huile sur la peau est particulière au départ.
J'en ai testé différentes sortes (noyaux d'abricot, argan, noix de coco) et des macérats (rose, ...) et même si je trouve que l'huile rend ma peau plus souple et lumineuse, je n'ai pas réussi à abandonner complétement mes anciens produits.
Je me pose la question de revenir à une crème hydratante, l'huile ayant tendance à faire apparaître des petits blancs sur ma peau.
Par contre, Thomas a adopté l'huile de noyaux d'abricots et en est très satisfait!

#3 - Trouver une alternative aux déodorants vendus dans les magasins bio ou le deo maison

Après quelques recherches sur internet, j'ai testé le déodorant solide de Pachamamaï qui me convient parfaitement. Je l'utilise depuis 1 an sans problème.

#4 -  Remplacer les soins du visage par des soins maison minute

Je fais très peu de soins. En moyenne une fois par mois je fais une exfoliation du visage avec du sel et de l'huile de coco. Avec l'arrivée de l'hiver, j'ai racheté un masque hydratant de la marque Avène... Bouh, c'est mal!
Je me suis offert le guide de la Slow Cosmétique de Julien Kaibeck qui apporte pas mal d'infos et permet d'y voir un peu plus clair sur les cosmétiques naturels sans pour autant y passer des heures.


#5 - Trouver une alternative au lait corporel pour ma peau sèche.

J'utilise le beurre de cacao solide de Lamazuna mais je trouve qu'il part (trop) vite, notamment par rapport à son prix. Je vais tester une alternative proposée par Natasha lors de ma prochaine commande sur Slow Cosmétique.

#6 -  Utiliser du maquillage bio

Je me maquille très peu et uniquement pour le travail. J'attends que mes produits soient terminés pour passer à des alternatives bio.

#7 -  Utiliser des cotons lavables

Rien de nouveau sous le soleil, j'utilise les mêmes cotons lavables depuis 2 ans. Ils tiennent bien le choc mais deviennent un peu rêches à l'usage. Peut-être que je m'en ferai des nouveaux avec une vieille serviette :)

#8 -  Utiliser des brosses à dents recyclables

Après quelques problèmes dentaires, j'avais acheté une brosse à dent électrique il y 3 ans... Je l'utilise toujours mais lorsque nous partons en voyage, nous préférons utiliser des brosses à dents "manuelles", bien plus légères.
Pour partir au Sri Lanka, j'avais acheté la superbe brosse à dents de Lamazuna qui est conçue à partir de matière naturelle et dont la brosse de déclipse et est recyclable. Bien contente de cet achat, j'en ai offert une à Thomas.

En synthèse



Nos habitudes ont changé mais je n'ai pas encore trouvé la bonne formule pour mon visage. Les produits que nous utilisons sont plus sains et génèrent peu de déchets mais il faut rester vigilants pour ne pas se faire envahir de nouveau!

Nos produits cosmétiques prennent moins de place et notre trousse de toilette est beaucoup plus légère lorsque nous partons en vacances. Pour nos vacances au Sri Lanka, nous avions une trousse de toilette pour 4!

Et la suite?


D'ici la fin de l'année, il me reste encore quelques étapes à franchir pour en avoir terminé avec la salle de bains:
# Trouver une alternative pour le dentifrice: celui de Pachamamai ne m'a pas ravie. Je pense essayer celui de Lamazuna prochainement.
# Ne plus utiliser DU TOUT de coton tiges, surtout depuis que j'ai compris comment utiliser l'oriculi
# Trouver des soins du visage mieux adaptés à ma peau


Et en 2018, on s'attaque à la cuisine!

mardi 28 novembre 2017

Coudre pour la maison #1


Cela fait maintenant 9 mois que nous avons emménagé dans notre nouveau chez-nous!

Voici quelques p'tites coutures réalisées pour la maison cet automne.
Nous avons aussi profité des derniers jours de chaleur pour peindre les lits de poupée fabriqués par mon père et leur coudre des petits matelas... 


L'arrivée de l'automne nous a donné envie d'apporter un peu plus de douceur et de chaleur dans notre maison tout en essayant de conserver le côté épuré que nous aimons tant...
J'ai été prise d'une "coussinomania" qui m'a poussée à en coudre un certain nombre (ils ne sont pas tous sur les photos!).



Moins glamour, le boudin de porte (mais fort utile!).


Au mois d'octobre, nous avons fêté les 5 ans d'Anaïs, l'occasion de lui coudre un joli petit sac et un porte-monnaie (vous noterez qu'ils ne sont absolument pas assortis - j'ai beau avoir essayé de la convaincre, il n'y avait rien à faire).


Il y a eu les 40 ans de Ben aussi, et un tote-bag en wax !


Et j'ai enfin finalisé mon sac à pain upcyclé à partir d'un vieux pantalon... En 2018, après la salle de bains, j'ai bien l'intention d'essayer de réduire les déchets de la cuisine!


Et promis, je publie bientôt un article sur la salle de bains "zéro déchet" qui attend son tour depuis maintenant 6 mois maintenant. J'aimerais faire de jolies photos mais avec ce temps tout gris, c'est pas gagné!

[petit sac à main - patron issu du livre Mademoiselle ; tuto du tote-bag réversible sur le blog Funky Sunday]

samedi 4 novembre 2017

Les baroudeuses

Voilà un article que je voulais écrire dès notre retour du Sri Lanka mais la rentrée est arrivée et tel un rouleau compresseur, elle a tout écrasé sur son passage. J'ai l'impression que les deux derniers mois sont passés à la vitesse de l'éclair.
Je me rattrape aujourd'hui avec quelques photos de mes principaux ouvrages couturesques de l'été: des pantalons de baroudeuses !

#1 - Noa Pants : le pantalon des p'tites baroudeuses


A la fin de l'été dernier (2016!), Charline m'avait demandé un pantalon un peu large et resserré aux chevilles...C'est en furetant sur le site de la Compagnie M que je suis tombée en amour pour le Noa Pants et il m'a semblé en plus bien répondre au cahier des charges.
A l'approche de notre départ pour le Sri Lanka, je me suis dit que ce modèle serait bien pratique pour les filles notamment pour éviter les piqûres de moustiques ! Au final c'est moi qui ait attiré les mosquitos et pas elles mais bon... 



Les 2 pantalons devaient être cousu en wax... Anaïs m'a finalement dit que le tissu ne lui plaisait plus [moment de pur bonheur quand elle t'annonce ça au moment de l'essayage final !].
Charline a gentiment accepté de récupérer celui de sa sœur même s'il lui était un peu court et j'en ai cousu un autre pour Anaïs avec des motifs un peu plus psychédéliques :). Le tissu vient du marché aux tissus de Tokyo : un grand merci à Papa et Sarah!




Côté taille, les patrons Compagnie M taillent plutôt grand. Pour Anaïs, j'ai cousu du 5 ans en tour de taille et du 4 ans en longueur (idem pour Charline mais il lui est un peu court).
Le patron est exclusivement en anglais mais très abordable avec beaucoup de photos.

#2 - Pantalon Camomille : le pantalon slow-life
Après deux Noa Pants et j'ai eu envie d'avoir moi aussi mon pantalon pour barouder!
Un pantalon couvrant - pour pouvoir visiter les temples - et léger à la fois - pour ne pas crever de chaud. J'ai jeté mon dévolu sur le pantalon Camomille de Blousette Rose.



C'est une couture facile, pourtant j'ai cru ne jamais être prête à temps, problème de réglages de surjeteuse et de temps aussi... Je l'ai terminé la veille du départ, style 23h... mais je ne regrette pas du tout car il m'a été très utile sur place (beaucoup moins depuis notre retour).


Je l'ai cousu dans une viscose de chez Mondial Tissus en taille 34, sans apporter de modification (à moins que je ne l'ai raccourci un peu...).

Depuis notre retour, j'ai fait quelques petites coutures pour la maison. Un article devrait suivre bientôt:)

lundi 4 septembre 2017

Road trip : 15 jours au Sri Lanka avec les filles

Voilà une semaine que nous sommes rentrés de notre voyage au Sri Lanka et on en a encore plein les yeux tellement c'était chouette!
Le Sri Lanka est un de ces pays qui présente le mix de tout ce qu'on aime: beaucoup de nature, des découvertes culturelles, culinaires et historiques et un peu de plage. On a adoré, les filles aussi :)

Itinéraire et principales visites

C'est un résumé de notre séjour car je crains de vous perdre avant la fin de l'article si je détaille ici tout notre voyage.

1. Negombo pour se remettre du voyage et du décalage horaire (1 nuit)


Icebear Guesthouse est un havre de paix. Personnel très accueillant, un jardin agréable donnant sur l'océan indien, une adresse parfaite pour atterrir en douceur...



2. Sigirya (3 nuits)


Sur la route pour Sigiriya, nous avons une halte à Dumbulla pour visites les grottes troglodytes.
Une journée à Sigirya - ascension tout en haut du rocher - puis une journée à Polonaruwa.


L'hôtel Ecolodge Flower Garden se trouve au bout d'une piste au milieu d'un écrin de la verdure, la piscine est juste magnifique, le personnel est par contre plutôt effacé. Bien agréable de pouvoir se rafraîchir dans  la piscine après les visites sous la chaleur.



3. Kandy (3 nuits)


Nous avions lu des avis mitigés sur Kandy, pourtant nous avons adoré : Temple de la dent sacrée, musique et danse traditionnelles, Ceylan tea museum, jardin botanique, Millenium Elephant Foundation, Paper Mill... et magasin de tissu of course!





Hébergement très très bon marché proposé par une dame très accueillante, nous avons super bien mangé, on vous recommande vivement le Holiday Stay Inn!


4. Ella (2 nuits)


Les trains étant blindés, nous avons pris un taxi jusqu'à la gare de Nanu Oya, de là nous avons pu monter dans un des mythiques trains bleus qui sillonnent les plantations de thé: magique!


A Ella, nous avons fait l'ascension du Ella Rock avec les filles qui sont de bonnes marcheuses: il faut compter 3h30 sans les pauses. Nous sommes partis à 7h30 avec un guide pour éviter les mauvaises surprises (le chemin n'est pas fléché).




 
Nous avons séjourné au Rock Side Inn: adresse très sympa, notre chambre avait une vue sur le Ella Rock, petits déj délicieux.

5. Arugam Bay (3 nuits)


Sur la côte Est, c'est la baie des surfeurs ! On a pu se baigner sans problème avec les filles malgré les vagues. On se mettait près des Sri Lankais pour ne pas prendre de risque avec les courants.
Tout comme Ella, Arugam Bay est moins authentique que le reste du Sri Lanka. On a aimé cette pause "farniente" au milieu de notre séjour.

A part pour sa piscine, on ne vous recommande pas forcément le Shell Resort... Personnel très gentil mais il est assez cher.

6. Uda Walawe (2 nuits)


La visite du Elefant Transit Home vaut vraiment le détour. Les éléphanteaux sont adorables et le centre fournit des explications très intéressantes sur cet animal vraiment extraordinaire.
Safari sympa mais ce n'est pas ce que j'ai préféré...


La Guesthouse Gayan's est un vrai bon plan. Le propriétaire et ses employés sont adorables.

7. Colombo (1 nuit)

Clairement, nous avons trouvé cette dernière étape difficile, assez peu plaisante mais elle nous a donné un autre image du Sri Lanka. Belle soirée sur le front de mer au milieu des Sri Lankais et de leurs cerfs-volants.

Climat

Nous sommes partis du 11 au 27 août. Il faisait environ 30 à 33°C durant tout le séjour. Nous avons eu peu de pluie (2 journées). Nous avons évité le sud de l'île car c'était la saison des pluies.

Préparation

Très honnêtement, nous avons consacré peu de temps à la préparation de ce voyage.
Nous avons établi notre itinéraire en suivant les conseils du blog Voyage Family et les réservations des hôtels avec Booking (sauf pour IceBear).

Déplacement dans l'île

La conduite au Sri Lankais est particulière, voire dangereuse: entre les bus, les tuk-tuk, les motos, les voitures, les piétons et quelques charrettes, c'est vraiment le bordel...
Nous avons pris des voitures avec chauffeur pour les changements de lieu (env. 3h à 4h de route à chaque fois, parfois plus). A Sigiriya, nous avions gardé le même chauffeur pendant 3 jours qui nous ensuite déposé à Kandy: franchement, on aurait pu s'en passer.
Sur place nous nous déplacions principalement en tuk-tuk ou à pied et à Kandy nous avons pris le bus.


Avec les enfants / Précautions avant le départ

Les filles ont 4 ans 1/2 et 7ans.
J'ai longuement hésité à emmener les réhausseurs pour les trajets en voiture, au final nous ne les avons pas pris et nous n'avons pas regretté.
Nous avons fait les vaccins contre l'hépatite A mais aucun traitement contre le paludisme. Nous avions emmené des moustiquaires qui ne nous ont pas servies.  Nous avions prévu un pantalon pour le soir mais au final, nous avons été très peu piqués (c'est surtout moi qui me suis faite piquée...).
J'avais emmené une trousse à pharmacie de malade, nous avons surtout utilisé du désinfectant, de la crème anti-démangeaison, du repoussant moustique pour vêtements et la peau et de la crème solaire. Aucun problème gastrique à signaler :)

Les bagages

Nous sommes partis légers (voir photo) et nous avons fait deux lessives sur place.
Nous avions emmené des livres pour nous et les filles, quelques jeux de cartes, une trousse avec des feutres / bâton de colle / ciseaux pour faire un carnet de voyage et surtout pas de tablette ou de PC: le mot d'ordre était DECONNEXION !!


Le budget

Billets d'avion : 2600 euros pour 4 via Gulf Air (escale à Bahrein)
Hébergement + nourriture : 120 euros par jour à 4
Transport : 550 euros

***
J'espère que cet article vous aura fait un peu voyager avec nous ou bien donné envie de partir visiter cette île magnifique et de rencontrer ses adorables habitants.

Nous n'étions jamais partis aussi loin avec les filles et en itinérant. C'est une expérience familiale fantastique. Je ferai prochainement un petit article sur ce que les enfants ont aimé en particulier.

Néanmoins nous nous sommes dit que c'est bien de continuer de proposer d'autres formes de vacances aux enfants (campings, randos en montagne,...), histoire de varier les plaisirs et de leur faire prendre conscience de la chance de pouvoir partir aussi loin. A méditer!